hiver

En hiver, votre maison nécessite un entretien particulier. Certaines actions, comme purger vos canalisations ou ramoner votre cheminée ou votre poêle sont obligatoires. Cela garantit le bon fonctionnement de votre équipement, mais également la couverture de votre assurance en cas de sinistre. Découvre avec nous les bonnes pratiques à effectuer dans votre maison avant l’hiver.

Éviter que vos canalisations ne gèlent

Lorsque les températures deviennent négatives, l’eau présente dans vos canalisations gèle. Votre robinet extérieur sera le premier exposé. Ce phénomène va faire augmenter le volume de l’eau. Le risque : l’éclatement de vos canalisations, engendrant des fuites d’eau et de nombreux dégâts au moment de dégel. Pour éviter cela, pensez à purger vos canalisations. C’est une action très simple qui ne demande pas beaucoup de temps.

Pour purger vos canalisations, suivez ces différentes étapes :  

  1. Fermer le robinet de purge
  2. Ouvrir le robinet extérieur
  3. Laisser couler toute l’eau présente dans les canalisations
  4. Fermer le robinet extérieur

Attention, dans la majeure partie des cas, le gel des canalisations n’est pas couvert par votre assurance habitation en cas de sinistre si vous n’avez pas effectué cette action.

Entretenir votre cheminée et votre poêle

Le ramonage est garant de votre sécurité et du bon fonctionnement de vos installations. Si vous ne le faites pas, le bistre (de l’encrassement) s’accumule dans vos conduits. Sur le long terme, cela peut provoquer un incendie dans votre domicile. C’est également nécessaire pour prévenir les risques d’intoxications au monoxyde de carbone et permettre à votre installation d’avoir un rendement optimal.

Ramonage : une obligation

Ramoner votre cheminée et entretenir votre poêle est une étape incontournable : c’est une obligation prévue par la loi.

« Les conduits de fumée intérieurs ou extérieurs, fixes ou amovibles, utilisés pour l’évacuation des gaz de la combustion doivent être maintenus constamment en bon état d’entretien et de fonctionnement et ramonés périodiquement en vue d’assurer le bon fonctionnement des appareils et d’éviter les risques d’incendie et d’émanation de gaz nocifs dans l’immeuble, ainsi que le rejet des particules dans l’atmosphère extérieure. ». Article 31-6 du Règlement Sanitaire Départemental Type (RSDT) 

Le ramonage est obligatoire pour les cheminées, les chaudières et les poêles qui sont alimentés par bois ou par gaz. Cela est également indispensable pour être couvert par votre assurance. Après intervention, le professionnel qui aura effectué vos travaux de ramonage vous fournira un certificat de ramonage qui vous sera utile auprès de votre assurance en cas de sinistre. Le prix d’un ramonage se situe entre 50 et 100 €.

Quand faire ramoner ma cheminée ou mon poêle ?

Le ramonage de votre installation doit s’effectuer une à deux fois par an en fonction du combustible que vous utilisez et de votre localité. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter l’arrêté préfectoral présent dans la mairie de votre commune de résidence. Majoritairement, le ramonage est obligatoire deux fois par an, dont une au moment de la période d’utilisation la plus intensive (en fin d’automne ou en hiver majoritairement). En cas d’utilisation d’un combustible gazeux, cette fréquence est réduite à un.

Attention : les produits chimiques vendus dans le commerce, munis d’un certificat de ramonage, ne sont pas reconnus par les assurances. Cela peut néanmoins s’avérer utile pour ramoner votre installation de manière complémentaire en cas d’usage intensif.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Parlons de votre projet
J'accepte la conservation de mes données personnelles selon la politique de confidentialité Esyom : OuiNon

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus